Dyson Sphere Program est un jeu vidéo de simulation d’usine développé par le studio chinois Youthcat Studio et sorti en janvier 2021 sur Steam en early access.

Le jeu se positionne dans un univers futuriste où le joueur est envoyé dans un système solaire généré aléatoirement pour construire une Sphère de Dyson grâce aux ressources locales. Pour se faire, il contrôle un robot qui sera ses bras et construira différentes usines et centrales énergétiques dans le but de lancer le programme de construction de la sphère.

Dyson Sphere Program n’a pas spécialement réinventé la roue, nous retrouvons là les mêmes mécaniques qu’un Factorio, Satisfactory, et j’en passe. Ici, le but du jeu est de construire une immense Sphère de Dyson, et le joueur devra donc optimiser ses chaînes de production pour construire tous les éléments qui lui seront nécessaires. L’aspect amusant de cette simulation est qu’elle est multi planètes. Le joueur commence sur une première planète permettant de réaliser tout le nécessaire pour développer sa technologie et ensuite, débloquer la capacité d’aller sur les autres astres du système afin d’y récupérer des ressources plus exotiques. A force de persévérance, il pourra mettre en oeuvre tout une logistique interplanétaire pour pouvoir construire la Sphère.

Nous retrouvons ici les éléments classiques : coffres de stockage, tapis roulants, systèmes de filtres pour la marchandise, usines, etc. Les planètes ne sont pas non plus très grandes et pour compenser l’espace (qui est quand même déjà pas mal, mais très loin de la taille des autres jeux cités), certaines constructions peuvent être empilées de manière verticale. C’est notamment le cas des stockages, des splitters, et des laboratoires de recherche. Il ne dispose pas d’aspect survie particulier, le mecha n’a même pas de points de vie. La seule chose que le joueur doit gérer en supplément est l’énergie du robot qui a besoin de carburant pour fonctionner. Si celle-ci tombe à zéro, il est bloqué en marche lente et ramasse très lentement les ressources. Les développeurs du jeu envisagent d’ajouter quelques éléments supplémentaires comme les combats contre des créatures autochtones.

Bien qu’encore en early access, Dyson Sphere Program est déjà bien avancé et j’y ai passé pas loin d’une vingtaine d’heures avec encore beaucoup de choses à faire. Je commence à peine à voyager de planètes en planètes et je n’ai pas encore débloqué la logistique interplantétaire. Je trouve cependant que le mecha est un poil rigide dans ses déplacements ou la façon de le contrôler. On peut le déplacer avec les traditionnelles touches ZQSD, mais aussi façon RTS en cliquant sur la carte. Il est cependant assez lent au début, il se déplace et retourne avec la grâce d’un 38 tonnes, et les phases de vol sont un peu hasardeuses. Cependant, il dispose de son propre arbre de technologie pour l’améliorer, le rendant plus rapide et augmentant ses drones de construction entre autres.

Il me reste encore beaucoup de choses à découvrir dans ce jeu, mais pour le moment je l’apprécie beaucoup. La progression est correcte et je n’ai pas ressenti de temps mort en devant attendre la production de ressources pour avancer. Une bonne petite découverte !