Linux Laptop PINEBOOK Pro 14"

Le Pinebook Pro est un ordinateur portable de type netbook fabriqu√© par Pine64, une plateforme communautaire d√©veloppant des appareils exploitant des SoC ARM64. Il est install√© de base avec la distribution Linux Manjaro bas√©e sur Arch Linux, mais plusieurs autres images d’installation support√©es officiellement par la communaut√© sont disponibles.

Attir√© par la curiosit√© d’un portable natif Linux (ce qui n’est pas banal encore, il faut l’admettre) j’ai saut√© le pas et l’ai re√ßu derni√®rement. Je vous propose une petite pr√©sentation de ce mod√®le.

pinebookpro

Si jamais cela vous tente, sachez que Pine64 n’est pas parfait. Le mat√©riel est fabriqu√© en Chine (je ne sous entends ici aucune consid√©ration politique) donc la logistique li√©e √† l’√©loignement peut √™tre un peu compliqu√©e et co√Ľteuse. Ils travaillent par vagues de ventes et g√®rent assez mal leurs stocks, si bien que le mod√®le que j’avais demand√© avec clavier ISO UK a finalement du √™tre remplac√© par un ANSI US. Les vagues d’envois sont communiqu√©s sur leur forum mais on reste dans le flou jusqu’√† ce qu’on re√ßoive enfin la confirmation d’envoi. Les exp√©ditions sont faites par DHL Express, et comme c’est de l’import, il convient de provisionner de quoi payer les frais de d√©douanement.

En tout, ma facture a été la suivante :

  • Pinebook Pro 14" : $199.99
  • Frais d’envoi : $39.00
  • Total : $238.99 (soit 214.97‚ā¨ √† ce moment-l√†)
  • Frais de d√©douanement / TVA / autres de DHL : 64.50‚ā¨

Soit en tout 279.47‚ā¨.

Bien que leur logistique soit perfectible, ils communiquent plut√īt bien et j’ai √©t√© contact√© deux fois pour confirmer le changement de mod√®le, donc le suivi reste correct.

Déballage

Lorsque j’ai r√©cup√©r√© le colis, j’ai eu une premi√®re inqui√©tude car j’entendais un truc se balader dedans… Apr√®s ouverture j’ai rapidement √©t√© rassur√©. Sous le plastique DHL, la bo√ģte contenant le portable est rang√©e dans une grosse enveloppe bulle et le chargeur se trouve dedans, libre. C’est lui qui se promenait. Pas d√©ball√© comme sur la photo non plus, il avait son petit √©tui en carton et le c√Ęble attach√©.

carton

C’est m√™me le cartonception car en l’ouvrant, on tombe sur exactement le m√™me emballage en plus petit.

carton

Pour finir sur le portable recouvert d’une feuille de polystyrene et d’un papier expliquant les premiers pas pour finaliser le param√©trage de la distribution Manjaro pr√© install√©e.

portable

En soit, c’est plut√īt bien prot√©g√©, le PC ne pouvait pas bouger et cette double √©paisseur encaisse bien les coups.

Une fois d√©ball√©, l’appareil est d’une grande sobrio√©t√©.

portable

portable

Le tour du propriétaire

Parlons fiche technique de l’appareil.

Le Pinebook Pro est propuls√© par un SoC RK3399 contenant un CPU ARM double coeur 1.8GHz Cortex A72 64 bits, conjointement avec un Quadricoeur ARM Cortex A53 cadenc√© √† 1.4GHz. La partie graphique est assur√©e par une puce quadricore ARM MALI T-860 et tout ce petit monde se partage 4GB de m√©moire vive LPDDR4 en dual channel. C√īt√© stockage, il poss√®de 64Go de m√©moire flash eMMC 5.0.

La connectique est la suivante : WiFi 802.11AC + Bluetooth 5.0. Un port USB 3.0 et un USB 2, ainsi qu’un USB 3.0 type C capable de servir de sortie vid√©o (Display Port 1.2) et de d√©livrer 15W 5V 3A pour une charge. Il poss√®de un port Jack, deux microphones int√©gr√©s, et une Webcam de 2 megapixels. Enfin, un lecteur de carte microSD est √©galement pr√©sent.

connectique

Il est propos√© en deux variantes de clavier QWERTY, ISO UK et ANSI US accompagn√© d’un Touchpad multipoint.

C√īt√© alimentation, il est fourni avec un chargeur secteur 100-240V fournissant 5V 3A avec un adaptateur pour prises US et EU. La batterie Lithium d√©livre 10 000mAH, ce qui lui donne une autonomie estim√©e entre 6 et 10 heures selon l’utilisation dans mes premiers tests.

L’appareil mesure 329 mm x 220 mm pour une hauteur de 12mm repli√©. Il p√®se 1.26kg.

Le wiki de Pine64 propose une vue d’ensemble des entrailles de la machine avec les diff√©rents sch√©mas techniques des circuits et les datasheets des composants. Il y a m√™me des liens vers Thingiverse pour t√©l√©charger des plans d’impression 3D de pi√®ces fragiles susceptibles de casser dans un d√©montage !

clavier

Contrairement √† ce que la photo peut laisser penser, le clavier n’est pas r√©tro-√©clair√©. L’√©cran pr√©sente ici un fort reflet car j’ai pris la photo en ext√©rieur. En int√©rieur, il est correct. L’√©cran est une dalle LCD IPS de 14" (35.56cm) de diagonale avec une r√©solution de 1920x1080 pour un taux de rafraichissement de 60Hz. Il est assez faiblard en contraste et une utilisation ext√©rieure risque d’√™tre assez p√©nible je pense. Le Touchpad est quelque peu perfectible et le curseur a parfois un comportement erratique.

Pine64 vend en option diverses accessoires et extensions tels qu’une station d’accueil USB, une extension de stockage, et autres.

Globalement j’ai trouv√© la construction de l’appareil propre et il ne fait pas trop “cheap” malgr√© son petit prix. Le clavier n’est pas forc√©ment le plus agr√©able au monde (et je dois m’adapter √† un ANSI US !) et le touchpad a parfois du mal √† comprendre ce qu’on lui demande. Mais √† part √ßa, le bo√ģtier du bas est relativement bien rigide, par contre l’√©cran est tr√®s fin et j’ai des doutes quant √† sa capacit√© √† encaisser des chocs.

Premier contact

Cette it√©ration du Pinebook Pro est fournie avec Linux Manjaro pr√©-install√©e. Si cela ne vous convient pas, un bon nombre d’images syst√®me sont depuis support√©es par la communaut√©.

Ne connaissant pas cette distribution, je l’ai laiss√©e pour voir ce que √ßa donne.

Au d√©marrage, Manjaro doit finir sa config. Elle vous demande alors de d√©finir l’agencement du clavier, renseigner un nom pour la machine, cr√©er votre utilisateur, fournir les informations r√©gionales (langue, fuseau horaire, etc), etc. En gros ce qui est fait lors d’une installation Linux classique.

Ceci fait, on d√©barque sur le bureau KDE Plasma. A titre personnel je n’ai jamais √©t√© fan de KDE… J’ai voulu installer Cinnamon mais peu de temps apr√®s l’interface graphique a red√©marr√©. Je pense que cet environnement de bureau doit √™tre un peu lourd pour cette machine, ou alors le pilote graphique n’a pas aim√©.

demarrage

De prime abord, j’ai √©t√© assez surpris par la r√©activit√© de l’appareil, bien que toute relative par rapport au hardware qui le fait vivre. Apr√®s, je n’ai pas non plus un fort recul d’ordinateurs Linux ARM en dehors d’un Raspberry 3… Pas tr√®s repr√©sentatif de comparer un vrai laptop avec une mini carte m√®re ARM qui a 1Gb de RAM ! Evidemment il ne faut pas trop lui en demander mais pour un usage type Web classique il fait le job.

Les applications mettent toujours un peu de temps √† se lancer (y compris le terminal, qui est pourtant tr√®s l√©ger), mais apr√®s l’utilisation est relativement fluide. La lecture de vid√©os ne pose pas trop de soucis y compris sur des sites comme Youtube avec des exemples en FullHD 60fps. Par contre le son des hauts parleurs int√©gr√© est tr√®s m√©diocre, ce qui en soit est assez habituel pour des portables dans cette gamme de prix. J’ai test√© un peu la webcam au travers du logiciel Cheese et l’image saccadait. J’ignore si cela est caus√© par le logiciel ou si le traitement de l’image est difficile, et d’ordre g√©n√©ral je cache la webcam donc √ßa ne m’indispose pas.

Le Wiki de Pine64 propose pas mal de conseils et commandes pour personnaliser le software ou activer la lecture de contenus √† DRM type Netflix. De mon c√īt√©, j’ai pu installer une partie de mes logiciels habituels depuis la logith√®que graphique (Terminator, Nextcloud, Keepass, etc). J’ai voulu √©galement y installer mon navigateur favori, Vivaldi, mais leur version ARM n’est packag√©e qu’en .deb ou .rpm, Manjaro n’est pas concern√©e. Je n’ai pas √©t√© plus loin pour le moment sur ce sujet.

C√īt√© m√©triques, pour donner un ordre d’id√©e, Manjaro met √† peu pr√®s 30 secondes √† d√©marrer. Il faut une quinzaine de secondes pour avoir le bureau. Firefox d√©marre au bout d’une dizaine de secondes et apr√®s √ßa il est relativement fluide √† utiliser. Il s’√©teint en une vingtaine de secondes. Quelques √©l√©ments qui peuvent perturber : il faut maintenir le bouton d’allumage une petite seconde pour le d√©marrer. Il n’y a pas de bootscreen de la part du bootloader et l’√©cran de d√©marrage de Manjaro arrive apr√®s quelques dizaines de secondes d’√©cran noir. Cela peut √™tre inqui√©tant la premi√®re fois, mais on s’y fait. Pine64 propose quelques possibilit√©s dans son Wiki pour activer les messages de d√©marrage de Linux ou changer l’√©cran de d√©marrage pour les int√©ress√©s.

A qui s’adresse cet appareil

Bien √©videmment, le Pinebook Pro s’adresse aux initi√©s. Le fait que tous ses sch√©mas techniques soient publi√©s et que pas mal de ressources de bricolage soient √† disposition le tourne vers un public de bidouilleurs et averti. Il peut servir de PC d’appoint pour surfer sur le Web avec un appareil simple, d√©pourvu de pi√®ces m√©caniques et qui chauffe tr√®s peu quand on n’est pas un fan de tablettes. Il est garanti 30 jours par Pine64, ce qui montre qu’il n’est pas pr√©vu pour √™tre votre appareil du quotidien.

D’ailleurs, Pine64 pr√©cise sur la boutique qu’ils ne font pas de profit sur ce mod√®le et le vendent comme support communautaire pour les passionn√©s de Linux et BSD. Ils d√©couragent l’achat aux gens un peu trop pointilleux qui ouvriraient un litige Paypal parce qu’il y a 4 pixels morts √† l’√©cran.

Le Pinebook s’adresse aussi √† ceux qui ont des consid√©rations vis √† vis de l’ouverture du mat√©riel. En effet, Linux sur un PC portable n’est pas toujours une sin√©cure en raison du hardware aux sp√©cifications ferm√©es, des pilotes cod√©s par ing√©nierie invers√©e, ou encore des concessions √† faire sur l’autonomie ou certaines fonctions (lecteur d’empreinte digitale, etc). Quelques fabricants (Dell notamment, HP aussi) commencent √† avoir une gamme permanente de mod√®les sous Ubuntu, mais cela est souvent r√©serv√© √† des PC haut de gamme ou professionnels avec un support tr√®s relatif. Il existe d’autres constructeurs moins connus qui proposent des portables sous Linux, mais rarement au format netbook comme ici ou alors √† des tarifs relativement √©lev√©s.

Si je devais narrer mon exp√©rience personnelle, je poss√®de un portable Asus pour mon activit√© professionnelle. Achet√© dans la gamme pro et orient√© graphisme car c’√©tait l’un des rares mod√®les cumulant mes crit√®res de pr√©dilection : l√©g√®ret√© (1.8kg), 16Go de RAM, bonne rubustesse globale. Et pas des masses de choix chez les diff√©rents constructeurs. Je lorgnais du c√īt√© des Dell sous Ubuntu justement, mais pas de mod√®le disponible √† ce moment-l√†. Son Windows d’origine a donc √©t√© tass√© pour que je puisse y installer Fedora, mais ce ne fut pas chose ais√©e.

D√©j√†, Fedora fut la seule de mes distribs habituelles qui arrivait √† d√©marrer en live-USB. Ubuntu figeait directement √† cause du duo chipset graphique + GPU Nvidia non g√©r√© par le pilote libre. Au premier reboot, le PC figeait d√®s l’arriv√©e de l’√©cran de login. Apr√®s pas mal de recherches j’ai trouv√© l’argument √† ajouter √† la ligne de d√©marrage du Kernel (nouveau.modeset=0, si jamais ūüėÄ ) puis une fois Grub modifi√© pour le prendre en compte, je pouvais enfin commencer √† tester mon PC sous Fedora. Le premier d√©marrage m’a explos√© les oreilles car les hauts parleurs sont mal g√©r√©s : le son est disponible en mode rien ou √† fond (et √ßa je n’ai jamais su le r√©soudre). J’avais tent√© d’installer le pilote propri√©taire Nvidia pour voir si la gestion du GPU serait plus efficiente, √©cran noir ! Au moins je n’ai pas eu de probl√®me de carte Wi-Fi non reconnue comme il peut arriver avec les chipsets RealTek. Malgr√© l’autonomie plus faible qui m’oblige √† trimballer le chargeur en cas de r√©unionite aig√ľe et le fait qu’il chauffe plus que sous son Windows en raison de la solicitation permanente du GPU, il reste tr√®s exploitable et me permet d’√™tre efficace dans mon activit√©. Maintenant, je crains surtout que le fait qu’il chauffe plus qu’il ne le devrait en moyenne n’impacte sa dur√©e de vie.

Fermons cette parenthèse.

A titre personnel, je pense que ce petit Pinebook me servira de portable pour la mobilit√© (√† l’exception de mon PC professionnel, je n’ai que des PC fixes) et lors de voyages pour pouvoir continuer de suivre mes diff√©rents centres d’int√©r√™t d’une mani√®re plus confortable qu’avec un smartphone. Et je n’ai jamais √©t√© friand des tablettes, l’exp√©rience utilisateur n’√©tant pas ma favorite. Il peut √™tre pratique comme compagnon de voyage pour trier des photos et les envoyer vers son cloud priv√© avec une exp√©rience utilisateur plus ergonomique qu’un smartphone. Sa l√©g√®ret√© est un certain atout √† ce niveau-l√†, et sa taille de 14" est un bon compromis entre l’encombrement et confort. Un petit appareil de geekage canap√© en gros :)

Ce billet est essentiellement issu de premi√®res impressions et de familiarisation. Selon l’usage que j’aurai de ce PC, je ferai surement un autre compl√©mentaire.