Salut, et encore merci pour le poisson est le quatri√®me livre de la “trilogie en six parties” H2G2, √©crit en 1984 par Dougles Adams. Il est titr√© selon la derni√®re phrase que les Dauphins, la seconde esp√®ce la plus intelligente de la plan√®te apr√®s les Souris, ont dit au moment de quitter la Terre peu de temps avant que celle-ci ne soit d√©truite par les Vogons pour construire une d√©viation hyperspatiale. La phrase So Long, and Thanks for All the Fish a donn√© naissance √† la chanson √©ponyme qui fait office de g√©n√©rique d’ouverture du film de 2005.

Voguant d’astrostop en astrostop, Arthur Dent fini par arriver sur une nouvelle plan√®te en pleine temp√™te pluvieuse. Il constate qu’il est tomb√© sur Terre, sa Terre, plus pr√©cis√©ment en Angleterre, celle qu’il croyait d√©truite 7 ans auparavant par les Vogons. Il s’av√®re qu’il ne s’est √©coul√© que quelques mois sur Terre depuis qu’il en est parti. Peu de temps apr√®s son arriv√©e, il est ramass√© en autostop par un type nomm√© Russel et sa soeur Fenchurch, allong√©e √† l’arri√®re et comateuse. Russel expliquera alors √† Arthur sur Fenny d√©bloque un peu depuis l’hallucination collective engendr√©e par la CIA quelques mois auparavant o√Ļ tout le monde s’est mis √† voir des vaisseaux spatiaux dans le ciel.

Arthur arrivera quelques temps apr√®s chez lui, dans sa maison qu’il croyait d√©truite avec la Terre, et reprendra doucement son ancienne vie. Il d√©couvrira dans le bordel poussi√©reux de son domicile un √©trange colis contenant un aquarium sph√©rique en verre d’une tr√®s belle qualit√©. Avec cet √©trange cadeau se trouve une inscription : “Salut, et merci”. Intrigu√© par le fait que son monde existe de nouveau, intrigu√© par Fenchurch, Arthur essayera de recoller les morceaux de son Univers, histoire de changer de l’autre Univers qui passe son temps √† le tourmenter.

So Long, and Thanks for All the Fish est un volume assez diff√©rent du reste de la s√©rie. D’abord, il se passe de mani√®re quasi exclusive sur Terre, entrecoup√© de sc√®nes de vie de Ford Prefect qui effectue quelques p√©rilleuses missions pour le Guide. Il s’agit √©galement du premier livre de la s√©rie √† √©tablir une romance entre des personnages, une bonne partie de l’histoire se focalisant sur la liaison amoureuse entre Arthur et Fenchurch. L’histoire qu’il raconte est relativement dense et tr√®s autonome, un peu comme le pr√©c√©dent volume, mais elle avance √©galement tr√®s vite. Il semblerait que l’√©criture du livre ait √©t√© quelque peu pr√©cipit√©e en raison de sa date de sortie planifi√©e qui approchait et qui aurait √©t√© maintes fois repouss√©e.

Dans le r√©cit, Arthur apprend que les Dauphins se sont √©vapor√©s du jour au lendemain de la Terre. L’une des qu√™tes de l’histoire sera donc la recherche sur les cl√©s de compr√©hension de cet √©v√©nement, depuis devenu sans importance pour le reste de la population, mais intriguant pour Arthur. Un autre √©l√©ment central est le fait que Fenchurch, consid√©r√©e comme “d√©phas√©e” au d√©but est en r√©alit√© tr√®s r√©ceptive aux errements d’Arthur et aux aventures incroyables qu’il a v√©cu dans l’Univers.

Le c√īt√© erratique et pr√©cipit√© de l’√©criture est par contre assez d√©routant. L’histoire se presse de se d√©velopper et parfois on se retrouve √† perdre un peu le fil ou bien d’essayer de recoller avec le pr√©c√©dent morceau. Les ellipses temporelles ne sont pas toujours √©videntes, si bien qu’il m’est arriv√© de retourner un peu en arri√®re pour tenter de retrouver le fil. C’est le seul d√©faut que je vois principalement dans ce volume, l’histoire en elle-m√™me est sympathique bien qu’elle ne pr√©sente pas r√©ellement d’enjeu. Contrairement au volume du Restaurant que je trouvais comme √©tant transitoire, celui-ci met plut√īt en oeuvre la base pour un nouveau chapitre de cette histoire. Nouveau chapitre qui sera racont√© dans And Another Thing, le dernier livre de la s√©rie qui sera √©crit par Douglas Adams.