Garbage Collector


It's all in the title !

đŸ·ïž All Tags 📄 All Posts

Horizon Zero Dawn

- 8 minutes reading time
Horizon Zero Dawn
© Guerilla Games / Sony Interactive Entertainment

Horizon Zero Dawn est un jeu vidĂ©o dĂ©veloppĂ© par le studio nĂ©erlandais Guerilla Games et Ă©ditĂ© par Sony Interactive Entertainement sorti en 2017 sur Playstation 4. Il Ă©tait alors exclusif Ă  la console jusqu’en aout 2020 oĂč il fut portĂ© sur PC avec son DLC The Frozen Wilds. Ce qui m’a alors permis de me le procurer et c’est trĂšs rĂ©cemment que je me suis lancĂ© dessus.

Horizon Zero Dawn se dĂ©roule au 31iĂšme siĂšcle, dans un futur post-apocalyptique oĂč, pour une raison que l’on ignore au dĂ©but du jeu, l’humanitĂ© a rĂ©gressĂ© Ă  l’Ă©tat tribal dĂ©nuĂ© de technologie avancĂ©e. En opposition, ces diffĂ©rentes tribus cĂŽtoient les ruines des “Old Ones” tels qu’ils les appellent, mais aussi des robots hautement sophistiquĂ©s appelĂ©s les “machines” qui ont l’apparence de diverses animaux disparus.

Aloy est une jeune chasseresse de la tribu des Nora, bannie de sa tribu depuis sa naissance car elle est “sans mĂšre”. Elle fut Ă©levĂ©e par Rost, un autre rejetĂ© des Nora qui l’Ă©leva comme sa propre fille et selon les rites et traditions de leur culture.

Enfant, Aloy a chutĂ© dans un trou qui s’avĂ©rait ĂȘtre l’entrĂ©e de ruines de la civilisation des Old Ones. En explorant les lieux Ă  la recherche d’une sortie, elle tomba sur un Focus, un petit appareil portĂ© Ă  la tĂȘte affichant Ă©normĂ©ment d’informations par rĂ©alitĂ© augmentĂ©e qui lui permit de mieux comprendre le comportement des Machines.

Devenue une jeune adulte, Aloy s’est entraĂźnĂ©e tout sa vie pour passer l’Ă©preuve du Proving, un rite de passage des traditions Nora qui, si elle rĂ©ussi, lui permettra de devenir un vrai membre de la tribu et non plus une exclue. Durant l’Ă©preuve, son groupe sera attaquĂ© par des sectateurs issus d’une autre contrĂ©e qui s’en prendront Ă  elle. BlessĂ©e durant la bataille, elle se rĂ©veillera dans la grotte oĂč se situe All Mother et apprendra de la part d’une des Matriarches pourquoi elle fut bannie Ă  la naissance. Le bĂ©bĂ© qu’elle Ă©tait est apparu devant All Mother. Craignant que son origine inconnue ne trouble la tribu et pensant y voir un signe du Metal Devil, les Matriarches prĂ©fĂšrent l’exclure. Aloy se prĂ©sentera alors devant All Mother et un rayon la scannera. Cependant, la structure restera inerte en invoquant une corruption du “registre Alpha”. Pensant la dĂ©esse affaiblie par le Metal Devil, la Matriarche fera de Aloy une Seeker, lui offrant ainsi la possibilitĂ© d’aller oĂč elle veut et de quitter les terres sacrĂ©es des Nora, dans le but de trouver un moyen de “soigner” All Mother. Aloy quittera alors les terres oĂč elle a grandi pour poursuivre le culte de l’Eclipse et trouver un moyen de rĂ©parer le “registre Alpha”, clĂ© d’accĂšs aux rĂ©ponses qu’elles attend depuis son enfance.

Horizon Zero Dawn m’avait intĂ©ressĂ© depuis sa sortie car son thĂšme correspond Ă  ce que j’aime le plus : la dĂ©couverte de ce qu’Ă©tait une ancienne civilisation avancĂ©e perdue depuis des siĂšcles par les reprĂ©sentants d’une autre diffĂ©rente. Ce jeu en monde ouvert offre un vaste terrain Ă  explorer qui se situe aux USA, principalement dans le Colorado, l’Utah, mais un peu de l’Arizona et du Montana. Evidemment, le monde proposĂ© est Ă  Ă©chelle rĂ©duite car ce sont de vastes Ă©tendues dans la rĂ©alitĂ©. Il ancre son attachement au monde rĂ©el grĂące Ă  l’inclusion de diverses bĂątiments, monuments ou emplacements issus de la rĂ©alitĂ© (mais Ă  l’emplacement parfois fantaisiste). Par exemple, la montagne oĂč se situe All Mother est la Cheyenne Mountain et Pike’s Peak dans le Colorado. On explore Ă©galement Ă  un moment les ruines de la ville de Denver.

Du point de vue Gameplay, Horizon Zero Dawn est un Action RPG Ă  la troisiĂšme personne oĂč le joueur contrĂŽle Aloy. Aloy dispose de diverses capacitĂ©s de mouvement et d’armes en pouvant utiliser diffĂ©rents types d’arcs avec des flĂšches qui leur sont spĂ©cifiques, mais aussi des piĂšges ou armes d’immobilisation des machines. Elle dispose Ă©galement d’une lance pour le combat au corps Ă  corps. Une grande partie du systĂšme de combat repose sur l’infiltration car la confrontation directe peut souvent s’avĂ©rer mortelle face aux plus puissantes machines. Une des composantes principales des combats est l’exploitation de vulnĂ©rabilitĂ©s des Machines en dĂ©truisant certaines parties supprimant ainsi des aptitudes. Les combats ont aussi lieu contre des humains avec diverses bandits qu’on peut rencontrer sur la route, mais aussi le culte de l’Eclipse qui reprĂ©sente le principal antagoniste du jeu. Aloy obtient Ă©galement au dĂ©but du jeu la possibilitĂ© de pirater les machines de base, ce qui permet d’en faire une monture pour certaines ou bien de les retourner les unes contre les autres. L’aspect RPG du jeu se retrouve notamment dans la personnalisation des compĂ©tences d’Aloy via trois arbres de talents (The Frozen Wilds en a ajoutĂ© un quatriĂšme) mais aussi l’installation d’amĂ©liorations sur son Ă©quipement. Nous avons Ă©galement quelques choix de rĂ©ponse possible lors de phases de dialogues, mais je n’ai pas rĂ©ellement senti d’incidence quand Ă  ceux-ci en dehors du moment oĂč l’on peut choisir de tuer un adversaire ou de l’Ă©pargner.

Le jeu repose majoritairement sur l’exploration et diffĂ©rents Ă©vĂ©nements peuvent se produire durant celle-ci : quĂȘte annexe, camp de bandits Ă  dĂ©faire, aider des chasseurs en dĂ©tresse, etc. Les quĂȘtes annexes ont souvent tendance Ă  reposer sur la mĂȘme mĂ©canique : aller Ă  un endroit prĂ©cis, suivre une trace grĂące Ă  la rĂ©alitĂ© augmentĂ©e du Focus, retrouver un personnage ou dĂ©truire un adversaire. En soit c’est assez rĂ©pĂ©titif et peu variĂ©. Le Focus joue justement un grand rĂŽle dans le gameplay et rappelle en grande partie la vue “dĂ©tective” des jeux Batham Arkham avec la rĂ©alitĂ© augmentĂ©e qui affichait beaucoup d’informations sur un sujet.

La carte du monde est parsemĂ©e de diffĂ©rents objets de collection Ă  retrouver qui permettent de dĂ©voiler les secrets de l’ancien monde. En plus de ça, les ruines anciennes contiennent des enregistrements texte, audio ou vidĂ©o permettant d’en savoir plus sur ce qui a amenĂ© l’humanitĂ© Ă  rĂ©gresser Ă  ce stade. L’une des quĂȘtes d’exploration sympa est la recherche des “vantages”, des points de vue qui affichent une image du passĂ© sur une zone prĂ©cise avec un tĂ©moignage audio d’un ancien humain qui a crĂ©Ă© ce parcours de souvenirs intitulĂ© “Apocashitstorm Tour”.

L’histoire principale est relativement bien menĂ©e et se divise en deux scĂ©narios parallĂšles qui convergent en un point donnĂ© vers une trame unique. Aloy aura deux missions principales durant une partie du jeu qui concernent Ă  la fois son exploration de l’ancien monde pour restaurer le “registre Alpha” dont All Mother a parlĂ© durant son scan, mais aussi une intrigue plus politique relative Ă  la tribu des Carja qui est elle aussi en proie aux agissements de l’Eclipse. Cependant, j’ai trouvĂ© la quĂȘte principale un peu courte. Elle se dĂ©roule principalement dans l’exploration de 7 ruines anciennes dont le concept est toujours le mĂȘme : explorer des piĂšces affreusement sombres et vides, collecter les diverses enregistrements du passĂ©, rĂ©soudre une Ă©nigme pour dĂ©bloquer une porte, escalader des parois, fracasser les quelques ennemis qui s’y trouvent, suivre les points qui font avancer l’intrigue. En fait, l’exploration des ruines est principalement un support d’exposition pour l’histoire et celle-ci prĂ©sente tout de maniĂšre claire et sans dĂ©tour. Le souci que j’ai eu avec ces parties d’exploration, c’est que chaque ruine donne Ă©normĂ©ment d’informations soudaines. Le rythme de la dĂ©couverte se fait donc par grands paliers lĂ  oĂč j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© plusieurs petits points pour lesquelles il aurait fallu recoller les morceaux ou qui auraient laissĂ© place Ă  un peu plus de spĂ©culation. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai trouvĂ© l’histoire principale assez courte Ă  vrai dire car elle enchaĂźne l’exploration de ruines qui dĂ©bloquent des pans entiers.

L’un des gros points forts du jeu, c’est sa direction artistique. Les dĂ©cors sont magnifiques et les diffĂ©rents designs se mĂ©langent bien. On a Ă©videmment un fort contraste entre la trĂšs haute technologie des Machines et la primitive des tribus, ce qui se ressent Ă©videmment dans les dĂ©cors explorĂ©s. Ainsi, les ruines anciennes ou encore les Cauldrons qu’on visite sont tellement diffĂ©rents qu’on a l’impression de dĂ©couvrir des installations d’origine extraterrestres. Le design des personnages et leurs costume met aussi pas mal en avant ce contraste. Les tenues sont parsemĂ©es d’ornements venant de piĂšces de machines ou d’ancienne technologies du passĂ©. On y retrouve des plaques de mĂ©tal portĂ©es comme protections ou dĂ©corations. L’un des antagonistes du jeu a mĂȘme un collier fait avec des cartouches de mitrailleuses.

Horizon Zero Dawn est globalement un excellent jeu. Je n’ai constatĂ© qu’assez peu de faiblesses dans son gameplay et malgrĂ© un scĂ©nario principal qui m’a paru court (mais ayant une trentaine d’heures au compteur tout de mĂȘme), le jeu possĂšde beaucoup d’Ă©lĂ©ments annexes Ă  collecter ou Ă  explorer. Un excellent titre dont la suite, Forbidden West est annoncĂ©e pour 2022. Par contre, s’il c’est comme le premier et qu’il reste exclusif Ă  la Playstation 4/5 durant 3 ans, je vais lĂ  aussi devoir attendre un peu pour le faire.