NieR Automata est le deuxi√®me jeu de la s√©rie NieR, sorti 7 ans apr√®s le premier en f√©vrier 2017 au Japon. Toujours √©dit√© par Square-Enix, il est cependant d√©velopp√© par PlatinumGames √† la suite de la fermeture du studio Cavia. Le jeu est une nouvelle fois √©crit par Yoko Taro et explore notre monde dans un futur extr√™mement lointain dans lequel l’humanit√© brille par son absence.

L’histoire se d√©roule en l’an 11 945, sur une Terre d√©vast√©e par 14 guerres cons√©cutives contre une entit√© extraterrestre qui a envahi la plan√®te il y a plusieurs milliers d’ann√©es. Ces aliens ont domin√© notre monde gr√Ęce √† des machines dou√©es de capacit√©s √©volutives appel√©es Machine Lifeforms dans le jeu. L’humanit√© a disparu de la surface du globe et a trouv√© refuge dans un bunker secret cach√© sur la Lune. La mission reconqu√™te de la Terre est attribu√©e √† une arm√©e d’andro√Įdes hautement perfectionn√©s, appel√©e YoRHa, qui vient en assistance aux pr√©c√©dentes g√©n√©rations d’andro√Įdes qui r√©sistent contre l’ennemi.

Le prologue du jeu introduit les deux personnages principaux : 2B, une andro√Įde de combat (Battle) calme et focalis√©e sur sa mission, et 9S, un andro√Įde de type Scanner qui soutient 2B gr√Ęce √† ses capacit√©s de reconnaissance et de piratage. Les deux andro√Įdes progressent dans l’exploration d’une ancienne usine humaine reconvertie par les Machines pour construire leurs unit√©s, et dans laquelle se trouve une Machine de type Goliath mena√ßant le secteur. Ils parviendront √† d√©truire l’ennemi au prix de l’utilisation de leur s√©quence d’auto destruction d√©clenchant une explosion similaire √† celle d’une bombe nucl√©aire.

2B et 9S se r√©veilleront ensuite dans le Bunker, la station orbitale si√®ge des op√©rations de YoRHa. 9S aura eu le temps de t√©l√©verser les donn√©es de 2B au sacrifice de sa propre m√©moire, il perdra donc connaissance du pr√©c√©dent √©v√©nement et rencontrera donc 2B pour la seconde fois. Leur nouvelle affectation sera de retourner pr√™ter main forte √† la cellule r√©sistante dirig√©e par Anemone sur Terre qui est assi√©g√©e par les Machines. Leur progression leur fera d√©couvrir que les Machines ont un comportement de plus en plus changeant, allant jusqu’√† mimer les comportements humains et perdre leur agressivit√©. Et ce sont l√† les premi√®res surprises auxquelles l’√©quipe sera confront√©e‚Ķ

NieR Automata a pas mal am√©lior√© diverses critiques n√©gatives que le premier jeu NieR avait re√ßu. Notamment la qualit√© visuelle qui n’√©tait pas terrible et s’av√®re tr√®s riche et d√©taill√©e ici, ou encore la gestion des qu√™tes annexes qui propose une localisation approximative pour aider le joueur. Les d√©cors sont tr√®s vari√©s allant d’un vaste d√©sert √† une ville en ruines et un parc d’attraction abandonn√©. Le gameplay reste sensiblement proche mais a fait l’objet de pas mal d’am√©liorations aussi. Ce qui change le plus est la suppression de la magie qui √©tait pr√©sente dans le premier jeu. Le Grimoire est remplac√© par les Pods, des unit√©s de soutien qui sont capables d’utiliser des attaques distantes et remplissent plus ou moins le m√™me r√īle du point de vue gameplay. Le syst√®me de combat s’est dynamis√© avec l’ajout de deux ensembles d’armes que le personnage peut permuter et la possibilit√© de glisser ou encore sprinter. On retrouve la touche de PlatinumGames qui est exp√©riment√© dans les gameplay type beat’em up. Le jeu reprend √©galement les diff√©rentes phases emprunt√©s aux autres genres : cam√©ra en mode shoot’em up avec gameplay associ√©, mode jeu de plateforme avec verrouillage et cadrage propice, et des √©l√©ments RPG. Le syst√®me d’am√©lioration des personnages est similaire √† NieR Replicant √† la diff√©rence que les Words associ√©s aux armes ont √©t√© remplac√©s par des Plug-in Chips qui octroient diverses bonus et fonctionnalit√©s. En effet, en supprimant certaines puces √©quip√©es sur le personnage, on peut d√©sactiver des √©l√©ments d’interface du jeu (barre de vie, mini carte..) et donc en activer des compl√©mentaires. Le nombre d’emplacement √©volue avec le jeu et le joueur peut en acheter des suppl√©mentaires. Les puces peuvent √™tre fusionn√©es pour gagner en efficacit√©.

Le character design a √©t√© aussi revu et propose un style assez particulier pour des andro√Įdes qui sont, visuellement parlant, extr√™mement humains. On remarque quand m√™me que √ßa reste tr√®s japonais, 2B est en effet une ninja se battant au sabre et habill√©e en soubrette gothique, soit un bel ensemble de clich√©s r√©unis. Il n’emp√™che que le design des personnages est superbe. Un point de d√©tail assez int√©ressant avec les andro√Įdes YoRHa est qu’ils ont syst√©matiquement les jeux band√©s, il y a peu de sc√®nes o√Ļ leur visage est √† d√©couvert. En dehors de √ßa, le style est assez vari√© et √† titre personnel j’appr√©cie beaucoup le travail d’Akihiko Yoshida. Son style se reconna√ģt assez rapidement et il est tr√®s diff√©rent de ce qu’on voit habituellement dans les productions japonaises. Je l’ai d√©couvert √† l’√©poque avec Final Fantasy Tactics et malgr√© son d√©part de Square-Enix en 2013 il travaille encore r√©guli√®rement sur les jeux de l’√©diteur. Pour n’en citer quelques-uns, il est character-designer sur les jeux Final Fantasy XIV, XII, Tactics, ou encore les jeux Bravely.

NieR Automata poss√®de une bonne dur√©e de vie avec 3 actes principaux et des qu√™tes annexes. Dans la mesure o√Ļ le jeu permet diff√©rents embranchements, il est possible de rejouer les chapitres une fois l’histoire termin√©e. Cela est bienvenue pour d√©couvrir les diff√©rentes possibilit√©s de l’histoire. Autre √©l√©ment int√©ressant, chaque Acte jou√© est avec un personnage diff√©rent. En effet, durant le Prologue et le Premier Acte, le joueur contr√īle 2B. Le Second Acte est un rejeu du premier, mais cette fois avec 9S en personnage jouable, permettant de d√©bloquer de nouvelles possibilit√©s avec le hacking ou bien les √©v√©nements o√Ļ il √©tait tout seul. Le Troisi√®me Acte est la convergence des deux premiers et le joueur est amen√© √† piloter un autre protagoniste. C’est une narration int√©ressante car elle permet de d√©couvrir le jeu avec diff√©rents points de vue et des d√©tails qui avaient √©t√© manqu√©s durant la premi√®re course. Le jeu poss√®de 26 fins, plus une ajout√©e avec le DLC. Chaque fin a une lettre de l’alphabet mise en valeur dans son titre pour conna√ģtre laquelle est d√©clench√©e. Malgr√© ce grand nombre, la plupart d’entre elles sont la fin des Actes ou encore d’une sous intrigue qui ne terminent pas pour autant le jeu. D’autres sont des game over d√©guis√©s qui se d√©clenchent par exemple quand le joueur active l’auto-destruction de 2B ou 9S, ou encore fait une action particuli√®re qui entra√ģne la mort du personnage ou l’abandon de la mission. Le sc√©nario poss√®de en r√©alit√© 4 ou 5 fins diff√©rentes (je ne sais plus exactement) d√©pendant des choix fait avant le combat final. L’une d’elles peut s’obtenir en combattant litt√©ralement le g√©n√©rique de fin durant lequel il faut d√©truire les cr√©dits √† la mani√®re d’un shoot ‘em up ! Et pour le coup, cette phase est tr√®s difficile. Lorsqu’un joueur termine cette phase, il lui sera propos√© d’aider un autre (via les fonctionnalit√©s en ligne du jeu) √† accomplir cette t√Ęche. Le jeu demandera par 4 fois la confirmation car √† l’issue de celles-ci, la sauvegarde du joueur est supprim√©e ! A la mani√®re de l’une des fins de NieR Replicant, le joueur peut donc se sacrifier pour aider un autre.

Dernier √©l√©ment notable du jeu, son ambiance musicale. L’OST de NieR Automata poss√®de un peu plus de pistes que celui de NieR et s’av√®re aussi plus vari√©. Il est toujours compos√© par la m√™me √©quipe et on retrouve des th√®mes assez similaires avec le pr√©c√©dent jeu. Il va un peu plus loin en ajoutant aussi des th√®mes tr√®s int√©ressants comme celui du parc d’attraction qui donne une ambiance √† la fois enjou√©e, m√©lancolique, et myst√©rieuse, comme pour faire ressentir la confusion sem√©e par la sc√®ne √† laquelle les personnages assistent en le visitant. Le reste m√©lange √† la fois l’√©pique et le contemplatif, apportant au jeu une ambiance vraiment unique.

En r√©sum√©, NieR Replicant et NieR Automata sont tous les deux d’excellents jeux. Une ambiance sp√©ciale, une histoire pleine de rebondissements m√©langeant un peu de com√©die, d’effets dramatiques, et globalement une forte m√©lancolie. Une exp√©rience peu fr√©quente comme on aime les d√©couvrir, j’esp√®re que la s√©rie proposera une nouvelle it√©ration, ou alors que Yoko Taro d√©veloppera une nouvelle histoire avec les m√™mes √©l√©ments cl√©s.