Il y a des logos ou des mascottes qu’on reconnaĂźt de suite et Ă  qui on sait rattacher le produit associĂ© d’une maniĂšre presque devenue innĂ©e. Tux n’en fait pas exception, et aprĂšs une paire de dĂ©cennies d’existence, il s’est imposĂ© comme le visage du Kernel Linux. Ce manchot un peu rondouillard est mondialement connu pour ĂȘtre associĂ© Ă  Linux, mais Ă©tonnamment, il n’a jamais gagnĂ© le vote de la communautĂ© pour ce statut ! Dans ce billet, je vous propose de revenir sur l’histoire de cette mascotte qui continue encore de faire dĂ©bat parmi ses adeptes et ses dĂ©tracteurs.

Origines

Tout d’abord, mettons les choses au clair : Tux n’est pas un pingouin, mais un manchot. Le raccourci est vite arrivĂ© car penguin en anglais est un faux-ami qui signifie bien manchot.

Vers le dĂ©but de l’annĂ©e 1996, une discussion sur le groupe de diffusion linux-kernel (lĂ  oĂč tous les Ă©changes liĂ©s au dĂ©veloppement du noyau ont encore lieu, hĂ© oui !) dĂ©battait Ă  propos d’un logo ou d’une mascotte qui reprĂ©senteraient Linux. Les idĂ©es allient de bon train avec aussi bien des parodies de systĂšmes existants que des logos issus d’animaux “forts” tels que des requins, aigles, et autres crĂ©atures inspirant le respect voire la crainte. Les dĂ©bats sur le choix de l’icĂŽne ont Ă©tĂ© coupĂ©s court par Linus Torvalds qui avait admis Ă  un moment aimer les manchots. Le choix de l’animal mascotte fut donc arrĂȘtĂ©, maintenant la question Ă©tait : comment le reprĂ©senter ?

Il y eut diffĂ©rentes suggestions dont celle faire par Alan Cox ou encore des propositions montrant que le manchot porte le monde sur ses Ă©paules. Linus fit une rĂ©ponse qui orienta un peu plus l’idĂ©e en mai 1996.

Dans son message, il dit que le manchot reprĂ©sentĂ© ainsi donne l’impression inverse : il se fait Ă©craser par le monde, ce qui le rend plus faible. Il suggĂ©ra alors de se concentrer sur le cĂŽtĂ© “mignon” du manchot. Voici une traduction (par mes soins) de la spĂ©cification du logo proposĂ© par Linus.

(…) Quand vous pensez aux manchots, prenez d’abord une profonde et lente inspiration, puis pensez “cĂąlin”. Prenez ensuite une autre inspiration et pensez “mignon”. Retournez ensuite Ă  “cĂąlin” pour un moment (et continuez de respirer) puis pensez “content”.

Vous me suivez toujours ? bien..

Maintenant, avec les manchots (toujours cĂąlins), “contents” signifie soit qu’il s’est fait baiser, soit qu’il s’est empiffrĂ© de harengs. Prenez le ainsi, je suis un export en manchots, ce sont lĂ  les deux seules options.

Donc, quand vous pensez “manchot”, vous devez imaginer un manchot avec un lĂ©ger embonpoint (*), assis aprĂšs s’est empiffrĂ©, et venant juste de roter. Il s’assied avec un sourire bĂ©at - le monde est un chouette endroit quand vous venez de bouffer une tonne de poisson cru et que vous sentez le deuxiĂšme rot venir.

(*) Pas GROS, mais vous devriez ĂȘtre capable de voir qu’il s’assied parce qu’il est trop rempli pour se relever. Pensez “sac Ă  patates”.

Maintenant, si vous avez des difficultĂ©s Ă  vous imaginer ce que ça fait d’ĂȘtre chargĂ© aprĂšs avoir mangĂ© du poisson cru, pensez “chocolat” ou autre chose pour avoir l’idĂ©e gĂ©nĂ©rale.

Ok, maintenant nous devrions pouvoir penser Ă  un adorable, tout cĂąlin, pelucheux manchot assis aprĂšs s’ĂȘtre empiffrĂ© de harengs. Vous me suivez toujours ?

MAINTENANT, le plus difficile arrive. Avec cette image bien imprimĂ©e dans vos yeux, vous pouvez en esquisser une version stylisĂ©e. Pas forcĂ©ment avec beaucoup de dĂ©tails, juste au pinceau en noir et blanc (vous savez, l’effet obtenu quand l’Ă©paisseur du trait varie). C’est CA qui demande du talent. Donnez le contour aux gens et ils devraient dire (voix douce, presque enfantine) “Ooh, quel mignon manchot, je suis sĂ»r qu’il vient de se remplir de harengs” et Ă  cĂŽtĂ© un petit enfant qui saute et cri “maman, maman, je peux en avoir un aussi ?”.

Ensuite, nous pouvez en faire une version plus grande avec plus de dĂ©tails (peut ĂȘtre penchĂ© contre le globe terrestre, mais je ne pense pas qu’on veuille donner une image “manchot macho” du genre Atlas ou autre). (…)

manchot Ce manchot inspirĂ© du style de la sĂ©rie britannique Creatures Comforts est celui sur lequel Linus s’est basĂ©.

Larry Ewing dessinera Tux en 1996 avec la premiÚre version publique du logiciel GIMP, la 0.54. Elle est toujours visible sur son site personnel, ainsi que les précédentes versions.

Un logo non officiel

Tux a fait partie des logos en compĂ©tition durant les trois sessions de votes en 1996. Il n’a remportĂ© aucune victoire ! Son meilleur score fut 541 voix contre 785 pour celui de Matt Ericson.

logo linux Logo Linux de Matt Ericson

Cela signifie donc que Tux n’est pas le logo de Linux puisqu’il n’a pas gagnĂ© le concours, c’est celui de Matt Ericson qui l’est. C’est la raison pour laquelle il est considĂ©rĂ© comme mascotte et non logo.

Linus avait avancé un argument en faveur de Tux que je trouve assez cohérent :

“Comparez-le Ă  un logo plus abstrait (comme le logo Windows - qui n’est pas mauvais en soit). Vous ne pouvez pas vraiment faire n’importe quoi avec un logo de ce genre. il est simplement ‘comme ça’.”

En effet, force est de constater que Tux a Ă©tĂ© mis en scĂšne de diffĂ©rentes façons avec le temps, chose plus difficile avec le logo texte comme celui d’Ericson. Les dĂ©bats pour et contre Tux perdurent encore Ă  ce jour et diverses autres propositions de mascottes ont rĂ©guliĂšrement lieu au sein de la communautĂ©.

L’origine du nom Tux

Tux a Ă©tĂ© nommĂ© peu de temps aprĂšs sa crĂ©ation et la sortie de la version 2.0 du Kernel. Jusqu’ici citĂ© comme Ă©tant The Penguin, il fut ensuite proposĂ© de nommer l’animal. C’est Ă  James Hughes que l’on doit le nom de Tux, dans son message du 10 juin 1996 oĂč il propose :

Re: Let's name the penguin! (was: Re: Linux 2.0 really _is_ released..)

James Hughes (jamesh@interpath.com)
Mon, 10 Jun 1996 20:25:52 -0400

(T)orvolds (U)ni(X) --> TUX!

Tux serait aussi une abréviation de tuxedo, un smoking, car rappelant la robe des manchots.

Evolutions et variantes de Tux

Tux a eu droit Ă  quelques cousins et variantes au fil de son existence.

En 2009, une version reprĂ©sentant un Diable de Tasmanie portant un faux bec de manchot fut la mascotte de la convention australienne linux.conf.au. Cette adaptation marquait un soutien Ă  la campagne de protection de l’espĂšce menacĂ©e d’extinction.

Tuz Tuz, le cousin Tasmanien de Tux, licence CC-BY-SA

En 2013, la version Linux 3.11-rc1 a Ă©tĂ© renommĂ©e “Linux for Workgroups” et le logo remaniĂ© pour laisser Tux porter un drapeau rappelant le logo de Microsoft Windows for Workgroups 3.11 sorti en 1993.

Linux for workgroups Linux 3.11 for Workgroups de 2013, image de Larry Ewing, licence CC-BY-SA

Tux dans d’autres mĂ©dias

GrĂące Ă  son statut de mascotte, Tux est prĂ©sent dans tout ce qui touche de prĂšs ou de loin Ă  Linux. Il est pour ainsi dire l’Ă©quivalent d’un Mario chez Nintendo avec plusieurs utilisations de son nom ou de son image.

Tux apparaĂźt dans plusieurs jeux vidĂ©os libres, le cĂ©lĂšbre TuxRacer, mais aussi SuperTux (un jeu de plateforme), Super Tux Party, etc. Il apparaĂźt Ă©galement dans des jeux du marchĂ© en cameo, par exemple comme cadeau spĂ©cial dans Team Fortress 2 ou comme mascotte dans DragonFable sous la forme d’un manchot nommĂ© “Linus”.

Il est aussi l’emblĂšme de diffĂ©rents logiciels libres tels que TuxGuitar, Tux Paint, Tux, of Math Command, etc.

Conclusion

On l’aime ou on ne l’aime pas, mais Tux est malgrĂ© tout devenu le visage de Linux. Les initiatives de trouver une autre mascotte ou logo Ă  Linux sont assez frĂ©quentes et ont toutes leur lot de partisans ou de dĂ©tracteurs, mais Tux reste pour le moment l’emblĂšme du Kernel, et son image est souvent associĂ©e au logiciel libre. Bien que sa position soit contestĂ©e et au final un choix plus personnel que communautaire, le dĂ©trĂŽner risque d’ĂȘtre difficile.

—

Sources :