Deuxième extension de Final Fantasy XIV, Stormblood est sortie en juin 2017, soit deux ans après Heavensward et apporte bien Ă©videmment son lot de nouveautĂ©s au jeu. L’un des premiers Ă©lĂ©ments notables de Stormblood est qu’elle abandonne le support Playstation 3 du jeu, lui permettant ainsi d’amĂ©liorer son moteur graphique sans traĂ®ner ce boulet. Les joueurs console ne furent pas lĂ©sĂ©s pour autant, une campagne spĂ©ciale fut mise en oeuvre pour migrer gratuitement sur la version Playstation 4 du jeu.

Après avoir rĂ©ussi Ă  mettre un terme Ă  la guerre des dragons qui paralysait Ishgard depuis plusieurs siècles et lavĂ© leur honneur du complot qu’ils ont subit dans leur rĂ©gion d’origine, l’Aventurier et ses compagnons sont approchĂ©s par l’Alliance pour rencontrer les rĂ©sistants d’Ala Mhigo. Ceux-ci planifient depuis quelques temps une vaste opĂ©ration militaire en vue de reprendre la rĂ©gion annexĂ©e par l’Empire quelques annĂ©es auparavant. L’Aventurier participera aux premières batailles, mais soudainement, l’Empire lancera une attaque surprise contre le quartier gĂ©nĂ©ral des rĂ©sistants. Attaques menĂ©es par le Vice-Roi de l’Empire en personne, Zenos yae Galvus. Incapables de rivaliser avec la brutalitĂ© et la puissance de leur adversaire, les rĂ©sistants seront mis en dĂ©route. Les Scions proposeront alors un plan pour diviser l’Empire : dĂ©clencher la mĂŞme rĂ©volution sur le lointain continent de l’Est : Doma, lui aussi sous joug impĂ©rial.

ArrivĂ©s sur place, ils retrouveront les alliĂ©s originaires de cette rĂ©gion qu’ils avaient rencontrĂ©s lors de leurs aventures Ă  Ishgard et aideront les diverses peuplades locales Ă  repousser l’Empire pour l’affaiblir sur deux fronts.

L’extension Stormblood se situe ainsi dans le contexte mĂ©diĂ©val japonais. Pour l’occasion, le Hyur Midlander est d’abord affichĂ© en tant que Monk puis devient ensuite Samurai, l’un des deux nouveaux jobs ajoutĂ©s qui est un attaquant au corps Ă  corps. Le second job est le Red Mage, un mage de bataille armĂ©e d’une Ă©pĂ©e pouvant lui servir de sceptre pour incanter ses sorts, mĂ©langeant ainsi magie et attaques au corps Ă  corps. Ces deux nouvelles classes commencent directement niveau 50, lĂ  oĂą le niveau maximum est dĂ©sormais portĂ© Ă  70. L’autre Ă©volution majeure du jeu est une refonte des systèmes de compĂ©tences croisĂ©es entre les classes. Celui-ci a Ă©tĂ© supprimĂ© au profit d’un panel d’aptitudes partagĂ©s appelĂ©s les “traits” qui sont communes selon le rĂ´le de la classe. Il n’y a plus de compĂ©tences partagĂ©es, dĂ©sormais chaque classe possède les mĂŞmes types d’aptitudes avec quelques particularitĂ©s qui leur sont propres. Le système de combat a Ă©galement Ă©tĂ© revu en ajoutant une jauge spĂ©ciale Ă  chacune des classes qui permet de dĂ©ployer des techniques spĂ©cifiques. Un nouveau système de classe dite “spĂ©ciale” est Ă©galement introduit par cette extension avec le Blue Mage. LimitĂ© jusqu’au niveau 50, le Blue Mage apprend ses sorts en observant les ennemis qu’il combat. Il peut ainsi crĂ©er son panel de techniques en consĂ©quence. Cette classe ne peut pas ĂŞtre jouĂ©e en groupes normaux cependant.

Les nouvelles zones du jeu sont installĂ©es Ă  la fois dans Eorza avec la rĂ©gion d’Ala Mhigo dĂ©coupĂ©e en trois zones (Fringes, Peaks, et Lochs) et du cĂ´tĂ© du nouveau continent Doma se situe Ruby Sea, Yanxia, et Azim Steppe d’oĂą sont originaire les Au Ra. Une fois les vents Ă©thĂ©rĂ©s dĂ©bloquĂ©s, ces zones sont toutes explorables en monture volante comme pour Heavensward. La nouvelle capitale est Kugane, citĂ© inspirĂ©e du Japon fĂ©odal faisant office de port marchand et centre culturel de Doma. La seconde citĂ© de l’extension est Rhalgr’s Reach, le siège de la rĂ©sistance situĂ© entre les Peaks et les Fringes. A titre personnel, ce qui m’a le plus marquĂ© dans cette extension c’est avant tout l’ambiance musicale qui Ă©tait beaucoup plus recherchĂ©e que d’habitude. Si les OST de Final Fantasy XIV sont globalement excellents, Stormblood a mis la barre très haute en offrant Ă  la fois des ambiances contrastĂ©es (l’aventure se dĂ©roulant sur deux tableau culturels très diffĂ©rents) mais aussi l’un des thèmes de combat de boss les plus Ă©piques. Egalement, certains affrontements comme Tsukuyomi bĂ©nĂ©ficient d’une excellente mise en scène et direction artistique qui en font l’un de mes prĂ©fĂ©rĂ©s. Un autre Primal rencontrĂ© dans l’histoire, Lakshmi, est quant Ă  elle inspirĂ©e du folklore indien et apporte une expĂ©rience haute en couleur et en musique inspirĂ©e de cette culture.

Outre le lot de nouveaux donjons et dĂ©fis associĂ©s au scĂ©nario, Stormblood ajoute deux nouveaux raids de 10 et 24 joueurs. Le premier est la sĂ©rie “Omega”, un ensemble de rencontres provoquĂ©es par une antique arme scellĂ©e entre deux dimensions capable de crĂ©er des formes de vie pour les faire/ d’affronter dans le but d’Ă©voluer vers une incarnation plus puissante. L’ajout des diffĂ©rents chapitres s’est fait durant la durĂ©e de vie de Stormblood, comme toujours. Le raid Alliance est directement inspirĂ© de Final Fantasy Tactics et Final Fantasy XII car il emmène le joueur dans le royaume perdu d’Ivalice. Le scĂ©nario de cette sĂ©rie et les raids associĂ©s ont Ă©tĂ© co-crĂ©Ă©s par Yasumi Matsuno, le crĂ©ateur de l’univers Ivalice des Final Fantasy. L’Aventurier accompagnera une troupe de théâtre Ă  bord d’un aĂ©ronef rappelant celui de Final Fantasy IX dans l’exploration d’Ivalice avec la CitĂ© de Rabanastre (venue de FFXII), le Phare Ridorana (aussi de XII) et Ă  la fin, le Monastère d’Orbonne venu de Final Fantasy Tactics. Une autre collaboration externe Ă©tait Ă©galement de la partie avec un donjon sur le thème de Monster Hunter, la sĂ©rie de Capcom.

Le scĂ©nario de Stormblood s’achève avec la dernière mise Ă  jour majeure du jeu entre le 8 et le 26 mars 2019 pour introduire la transition vers la prochaine extension : Shadowbringers.